• Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

La leçon de laïcité du curé au Président !

Posté par emmanuelesliard le 30 novembre 2012

Élie Geffray, maire d’Éréac petite commune rurale des Côtes d’Armor, vient de donner son avis sur le mariage gay et la clause de conscience si imprudemment mise en avant par François Hollande :

 

« J’ai appris qu’au congrès des maires de France, monsieur Hollande avait ouvert la porte à une clause de conscience pour la célébration des mariages gays quand la loi serait votée. Le journaliste de service faisait remarquer que cette possibilité rendrait service aux édiles des petites communes rurales confrontés à des populations conservatrices.

 

Comme s’il allait de soi, vu d’un studio parisien, que les campagnes soient forcément arriérées et obscurantistes. Heureusement, ces clichés médiatiques ne correspondent en rien à la sociologie du monde rural. Je suis quant à moi, prêtre et maire d’une petite commune de 650 habitants. On m’a déjà interrogé sur l’attitude qui serait la mienne dans le cadre d’une législation favorable au « mariage pour tous ».

 

J’ai invariablement répondu qu’un maire devait appliquer les lois de la République et qu’en vertu du principe de laïcité, celui-ci n’avait pas à faire intervenir ses convictions religieuses dans l’exercice de ses fonctions. Imaginez qu’un maire de confession juive, ou musulmane, ou relevant de la pensée bouddhiste fasse prévaloir une clause de conscience en rapport avec ses convictions personnelles … Soyons sérieux ! La laïcité est cette vertu qui régule nos différences dans l’espace public et nous permet de vivre ensemble sous les auspices de la République. Je suis pour le moins étonné que le Président de la République ne s’en sente pas le garant rigoureux. »

 

Le site du « Télégramme » a aussi recueilli les réactions du maire sur le sujet :

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/mariage-gay-pas-d-etats-d-ame-pour-le-maire-et-pretre-30-11-2012-1925177.php

 

 

Précisons tout de même que Élie Geffray est adhérent au PS. Mais ce n’est sans doute pas le même parti que celui de Hollande !

 

Publié dans Liens | 13 Commentaires »

Pendant ce temps en Grèce, …

Posté par emmanuelesliard le 27 novembre 2012

Une jeune fille de 20 ans s’est donnée la mort mardi en s’immolant par le feu. Elle était au chômage. Son corps a été retrouvé carbonisé hier.

Ce matin, son père, à sa recherche, a reconnu le corps de sa fille en pleurant, à partir d’une photographie médico-légale horrible.

source : www.imerisia.gr

C’est le deuxième drame de ce type en Grèce depuis le début de la crise. La première fois, un homme de 55 ans s’était immolé devant une banque. Il avait survécut.


Aujourd’hui, dans le quartier de Pagrati, à Athènes, une jeune femme s’est suicidée en se jetant du 6ème étage d’un immeuble. Sa soeur a tenté de l’en empêcher mais est arrivée trop tard. La malheureuse, infirmière, venait d’être licenciée.

source : www.newsbeast.gr

 

 

 

 

 

 

Publié dans Liens | 13 Commentaires »

Non, t’es pas tout seul Séralini !

Posté par emmanuelesliard le 16 novembre 2012

 

Science et conscience

Devant l’incroyable levée de boucliers suscitée par la publication de Gilles-Eric Séralini et de son équipe dans le journal Food and Chemical Toxicology, nous, membres de la communauté scientifique, tenons à affirmer les points suivants.

D’une part, les scientifiques qui se sont exprimés sur ce sujet l’ont fait en leur nom propre et ne peuvent prétendre représenter la communauté scientifique dans son ensemble. Le fait qu’un groupe d’une douzaine de personnes prétendant représenter six académies ait décidé d’un communiqué commun sans débat est contraire au fonctionnement normal de ces institutions et interroge sur la vision de la science et de la technologie (et de leur utilité sociale) ayant présidé à une telle décision (au contraire, par exemple, du débat organisé par l’Académie des sciences dans le cadre de la polémique sur le changement climatique, à l’issue duquel la responsabilité de l’homme a été avérée). Nous saluons sur ce point la réaction salutaire du seul statisticien de l’Académie des sciencesPaul Deheuvels.

D’autre part, le protocole suivi dans cette étude présente des défauts qui font débat au sein de la communauté scientifique. Mais en tout état de cause,disqualifier le protocole suivi dans le cadre de cette étude revient à disqualifier du même coup les données ayant fondé les décisions d’acceptation des OGM par les experts. Il est remarquable de voir ces mêmes experts accepter (même s’ils le critiquent parfois) un protocole expérimental quand il donne des résultats qui vont dans le sens de l’acceptation d’une technique et le démolir aussi ardemment quand les résultats vont dans le sens opposé. Ceci est à notre avis totalement contraire à toute déontologie scientifique. Nous affirmons donc que, si les observations en débat méritent d’être confirmées par des expériences de plus grande ampleur, cela s’applique également aux tests qui ont servi à autorisertoutes les plantes transgéniques actuellement sur le marché. Si toute cette histoire aboutit au moins à ce résultat, elle aura été utile.

Nous sommes profondément choqués de l’image de notre communauté que cette polémique donne aux citoyens. L’expertise des risques pour la santé humaine ou l’environnement est une activité difficile qui doit faire face à de nombreuses incertitudes. Beaucoup des menaces qui pèsent sur notre planète ont été révélées par des scientifiques isolés puis confirmées par des études nombreuses venues de la communauté scientifique. En l’occurrence, il serait bien plus efficace demettre en œuvre des recherches sur les risques sanitaires et environnementaux des OGM et des pesticides, d’améliorer les protocoles toxicologiques utilisés pour leur mise sur le marché et de financer une diversité de chercheurs dans ce domaine que de créer des affrontements entre deux camps nourris de préjugés et d’idéologies. Nous pensons que notre communauté doit garder le souvenird’erreurs passées, concernant l’amiante par exemple.

Enfin, nous tenons à assurer à nos concitoyens qu’il existe également, dans la communauté scientifique, un nombre important de chercheurs qui sont convaincus qu’il faut prendre au sérieux les risques associés aux technologies et qui estiment que, si les chercheurs d’une part, et les applications sociales de la science d’autre part, sont par construction liés à des idéologies, des croyances et/ou des intérêts, la démarche scientifique doit, elle, s’efforcer de rester aussi indépendante que possible pour jouer pleinement son rôle dans la société.

 

Publié dans Liens | 6 Commentaires »

Mes mésaventures ne s’arrêtent jamais !

Posté par emmanuelesliard le 13 novembre 2012

Les petites tracasseries dues à mon magnifique téléphone portable, m’ont remis en mémoire une constante de ma vie, qui ne se manifeste pas d’une manière linéaire, à intervalles réguliers, mais toujours à un moment inattendu et inopportun, comme pour bien souligner la faiblesse de ma condition d’être humain face à la domination omnipotente de ce que nous créons avec nos petites mains et notre petit cerveau inconséquent.

Certaines machines ont une logique différente de la mienne, ou vice-versa ! Je m’en suis rendu compte le jour où, il y a bien longtemps, effectuant un stage dans une entreprise, il me fallait trier des fournitures, certaines devaient être montées à l’étage au-dessus, d’autres envoyées à celui en-dessous.

Une fois le tri effectué, j’avisais un sympathique monte-charge encastré dans un des murs. Je le remplis avec beaucoup de soins et de science de l’empilage. Satisfait du résultat, j’appuyais prestement sur le bouton « Monter ».

Afin d’éviter que quelqu’un ne touche à mon précieux chargement, je me précipitais à l’étage supérieur. Tout essouflé, je constatais … l’absence du monte-charge. J’attendis un moment, il devait être lent, ou l’avais-je trop chargé ? Je me perdais en conjectures ! Cinq minutes, toujours rien ! Il se passait quelque chose d’anormal, je descendis l’escalier lentement, en tournant cent fois le problème dans ma tête.

Au niveau intermédiaire, rien non plus ! Qui avait volé le monte-charge et son chargement ? Quel audacieux gang avait-il pu opéré, en plein jour, quasiment sous mes yeux ?

Je me sentais las, vieilli de cinquante ans en quelques minutes ! Comment allais-je expliquer la situation à mon chef à l’air pas commode ?

Des pouffements me sortirent de ma torpeur inquiète, je me retournais. Ils étaient là, les coupables de mon tourment, éclatant maintenant de rire dans l’embrasure de l’entrée, et dans la lumière triomphante de ceux qui savent !

Mon chef n’avait plus l’air sévère, il se tenait les côtes avec les mains, se tortillant autant que ses deux affidés. Ces imbéciles avaient inversé les boutons du monte-charge, ils riaient à mes dépens et je me sentis dans l’obligation d’en faire de même. Quelle humiliation !

Ce n’était qu’un coup de canif dans l’ego d’un grand adolescent, mais il me revient régulièrement à l’esprit comme une piqûre de rappel contre la suffisance et l’orgueil mal placé !

Putain, les SMS, qui a changé les boutons ? Vais être obligé d’en toucher deux mots à ma fille !

Je l’entends déjà, triomphante : « mon pôv’ petit papa chéri ! »

Et puis non ! Je vais me cacher pendant deux jours, que je passerai à m’exercer. Sinon je perds toute autorité !

Ou alors casser le téléphone, peut-être en trouverais-je un autre qui me comprend ?

Pfff, quel boulot !

Et, si j’en parlais à mon chien ?

Publié dans Liens | 2 Commentaires »

Mes mésaventures ne datent pas d’hier !

Posté par emmanuelesliard le 12 novembre 2012

Depuis dix jours, j’ai un nouveau téléphone portable. Un engin tout neuf, que j’ai reçu par La Poste, afin de remplacer l’ancien,  »un appareil pourri » si j’en crois une certaine personne que je croyais amie, dont le nom, tout à coup, m’échappe ! Après avoir signé le registre du facteur, je posais négligemment le petit paquet sur un coin de table, puis vaquais tranquillement mais fermement à mes occupations domestiques.

Mais quelqu’un ne l’entendait pas de cette oreille distraite.

« C’est quoi çà ? », demanda ma fille.

En toute mauvaise foi, je lui répondis :  » çà, quoi ? »

« Le paquet que tu viens de recevoir ! », s’énerva t’elle.

« Ah, le paquet ! Le nouveau téléphone, il me semble. »

Elle me saisit prestement par la manche, et d’autorité me conduisit vers l’objet de la discorde.

« Ouvre ! », me lança t’elle, d’un ton qui n’admettait pas la réplique. Avec un grand soupir de lassitude, je déballais le petit objet, le reconstituais, avant que la douce ingénue ne me l’arrache des mains, pour conclure au bout de quelques secondes, par un jugement sans appel : « il est nul ! »

« Quoi, quoi, nul, avec grand écran en couleurs à faire pâlir un LED de 127 cms, y fait touffe bleue, meumeuesse, j’en passe et des moins bonnes, que te faut-il de plus ? »

Mais, elle était déjà partie, sans doute vexée par mon magnifique engin tout neuf.

Car, moi je sais ! Si elle l’avait vraiment trouvé nul, elle n’aurait d’abord rien dit, se contentant d’écarter les bras en haussant les épaules, puis tournant les yeux vers le ciel, elle m’aurait achevé d’un : « mon pôv’ petit papa ! », dont elle a le secret.

J’ai juste un petit problème avec mon nouveau jouet, je n’ai toujours pas étudié la notice d’utilisation ! C’est qu’il suffit à mon bonheur ce brave homme de téléphone : je reçois des appels, j’en émets, aussi des seumeuseu, j’en ai même eu un ce midi d’une certaine E., mais comment lui répondre ?

Oh, me dis-je, je trouverai un de ces jours, sans me bousculer, tranquillement, à mon rythme !

Mais la notice ! Quelle notice ?

Y’a plus d’notice ! Périmée, obsolète, sans fondement, épuisée, on n’en fait plus, na !

Dans quel monde vivons-nous ? Faudrait toujours se fâcher !

 

 

 

 

 

Publié dans Liens | 2 Commentaires »

Que penser du racisme anti-blanc ?

Posté par emmanuelesliard le 4 novembre 2012

Christian Delarue a écrit sur le sujet un petit billet fort pertinent sur Mediapart :

 

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/031112/le-racisme-anti-blanc-comme-ecume-dun-autre-racisme-plus-profond-

Le racisme anti-blanc comme écume d’un autre racisme plus profond, plus installé ?

03 novembre 2012 Par christian delarue

Publié sur le site amitie-entre-les-peuples en septembre 2012 sous le titre :

Le racisme anti-blanc : ne pas (ré)inventer une vieille poudre (blanche) !

Pierre PARAF (1893-1989) a évoqué dans son livre Le racisme dans le monde l’existence d’un racisme anti-blanc comme forme de racisme non institutionnel, il y a déjà quelques décennies (1). Il n’y a donc pas découverte aujourd’hui mais reprise à des fins d’exploitation idéologique et politicienne dans un contexte (2) qui refuse d’aborder le racisme structurel.

Si l’on accepte l’idée d’un racisme structurel (que d’aucuns assimile au racisme institutionnel) alors le racisme anti-blanc apparait largement comme réactionnel. C’est du racisme inversé, du racisme de riposte. Dire cela, l’admettre comme largement vrai (pas toujours) ne signifie pas l’accepter mais comprendre les dynamiques à l’oeuvre.

Le racisme anti-blanc est constitué factuellement par le flot des injures racistes des petits noirs contre des petits blancs au pieds des tours et dans les écoles de certains quartiers. Mais, il n’existe pas ou très peu de discriminations systémiques contre des blancs. C’est l’inverse qui est à signaler. C’est un peu, toute chose égale par ailleurs, comme l’injure contre un hétérosexuel. Elle s’exerce dans un univers ou ce sont plutôt les homosexuels qui subissent la stigmatisation mais aussi la discrimination institutionnelle (pas de droit au mariage en France à ce jour).

Le racisme doit être combattu qu’il soit sous sa forme verbale ou plus cachée au coeur dans la société et dans l’Etat. Au MRAP, nous refusons l’instrumentalisation d’une certaine droite celle qui ne connait que le racisme anti-blanc mais nous critiquons aussi les théorisations des Indigènes de la République en défense des « races » non blanches. L’ajout de « race sociale » par certains, n’enlève rien au danger de cette racialisation qui débouche fatalement sur du racisme.

Christian DELARUE

1) Cet ouvrage a connu plusieurs éditions. Je vais essayé de savoir si sur ce point il y a eu chez l’auteur des évolutions.

2) Le racisme anti-blanc entre instrumentalisation et réalité. C Delarue

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article2362

 

Publié dans Liens | 16 Commentaires »

 

Cérelles C'est Vous ! |
Carbet-Bar |
roller-coaster x |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bienvenue sur elyweb.unblog.fr
| NON A LA DESCENTE DE FROCOURT
| Une pause café - Une person...