• Accueil
  • > Liens
  • > Filière Agricole + Grenelle : Clap de Fin ?

Filière Agricole + Grenelle : Clap de Fin ?

Posté par emmanuelesliard le 16 mars 2011

Dans ses voeux au monde agricole, hier mardi 18 janvier 2011 en Alsace, au delà des mots convenus comme : « agriculture durable, respectueuse de l’environnement » ou se préoccupant « de la santé des paysans », Nicolas Sarkozy semble avoir donné le clap de fin d’une filière agricole grenello compatible. Il suffit de se référer aux mesures concrètes annoncées pour en être persuadé.

Tout d’abord, celle concernant l’autorisation de circulation sur nos routes des camions de 44 tonnes !

En 2011, il s’agit d’un cadeau de Noël tardif à l’industrie agro-alimentaire, mais en 2012 tout le monde y aura droit, comme si le président voulait se faire pardonner de l’éco-taxe poids lourds qui entre en vigueur la même année.

On mesure tout de suite la puissance du signal envoyé, pour le développement du ferré et du fluvial ! Cela ressemble à un enterrement de première classe, et l’argument de moindre pollution fait doucement rigoler, il y aura ainsi de plus en plus de camions sur les routes.

Et une infrastructure routière qui souffrira le martyr. Bien entendu, il est promis d’imposer petit à petit un sixième essieu aux camions, mais les transporteurs (FNTR) réclament immédiatement en contre-partie de passer à 48 ou 50 tonnes ! Donc plus de camions de plus en plus gros égalent des frais routiers de plus en plus importants et une pollution accrue, s’il neige, n’en parlons pas, ça va rappeler de mauvais souvenirs à nos ministres !

Ensuite, un nouveau décret est paru hier au journal officiel, portant sur l’application de la loi de la modernisation de l’agriculture et de la pêche et traitant de la modernisation des élevages. C’est exactement ce que l’on subodorait, et que j’avais déjà dénoncé dans un précédent billet paru le 3 juillet 2010.

Les précisions du ministère de l’agriculture sont particulièrement intéressantes : « le décret permet de dispenser d’étude d’impact et d’enquête publique certaines opérations de regroupement sur des sites d’accueil déjà autorisés au titre des installations classées pour la protection de l’environnement ». Plus de 95% des élevages classés seraient concernés par cette libéralité.

L’association Eau et Rivières de Bretagne a immédiatement réagi, en dénonçant un nouveau recul dans la prévention des pollutions et nuisances et une aggravation automatique des pollutions de l’eau, de l’air et des sols.

Le mot d’ordre de Sarkozy : « Priorité à la compétitivité » ! Que l’on peut traduire à sa manière par : « l’environnement, ça commence à bien faire » !

Évidemment, quand Sarkozy parle de filière agricole, il fait uniquement référence à la filière ultra-productiviste, et annonce d’autres mesures facilitant les contrats entre producteurs de grandes cultures, les collecteurs, les entreprises d’alimentation animale et les éleveurs.

Faut-il y voir là le début d’une intégration encore plus poussée, que celle existant jusqu’ici entre fournisseurs d’aliments et éleveurs, qui sont devenus en réalité de faux salariés à risques (risque de l’investissement effectué) ?

 

Laisser un commentaire

 

Cérelles C'est Vous ! |
Carbet-Bar |
roller-coaster x |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bienvenue sur elyweb.unblog.fr
| NON A LA DESCENTE DE FROCOURT
| Une pause café - Une person...